A Fleur de Clown vous souhaite un très bel été

Michaëlla et ses comparses

préparent dans la marmite clownesque

les futurs stages.

La littérature fait à celui qui en ouvre la porte, et n’eût-il que huit ans, le cadeau inouï de la mobilité, de l’ubiquité, la chance d’entrer en commerce familier avec des êtres qu’il ne rencontrera pas, des villes qu’il ne visitera pas.

 Un trésor, en effet, et fabuleux: l’éveil à des perceptions nouvelles, l’ouverture à l’infinité des possibles.

 page 158 de L’ Autre Georges (à la rencontre de george Eliot)

par Mona Ozouf. Gallimard

N’ayez pas peur ! Vivez ! N’ayez pas peur si l’enveloppe se déchire ! Ce qui ne sert plus doit disparaître. Ne regrettez pas l’enveloppe, car le germe vit.